LES DÉLÉGUÉS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE (TCHAD) VISITENT LE SIÈGE DE LA FORCE MULTINATIONALE MIXTE ET RECHERCHENT UNE PLUS GRANDE COLLABORATION AVEC LA FORCE

  • Home
  • HQ
  • LES DÉLÉGUÉS DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE (TCHAD) VISITENT LE SIÈGE DE LA FORCE MULTINATIONALE MIXTE ET RECHERCHENT UNE PLUS GRANDE COLLABORATION AVEC LA FORCE

Une délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Tchad, conduite par le chef d’opération, M. Alfa Mamadu Djalo, a visité le quartier général de la Force multinationale mixte (FMM) le 23 août 2022. Dans ses propos, le Commandant de la Force (COMFORCE ), le Général de Division Abdul Khalifah Ibrahim a souhaité la bienvenue à la délégation au QG et les a remerciés pour leurs efforts inlassables et insaisissables pour être un organe neutre dans tout conflit. Il a assuré la délégation du respect par la FMM des lois internationales sur les droits de l’homme et du droit international humanitaires, car il n’y avait jamais eu de rapport de non-respect de ces lois par l’un des secteurs. Le COMFORCE les a informés de l’un des mandats du FMM qui est de veiller à ce que les personnes déplacées soient réinstallées dans leurs foyers ancestraux. Cela, a-t-il dit, était en cours en citant les villes comme Baroua en République du Niger, Malamfatori au Nigeria, Kolofata au Cameroun, Litri au Tchad, parmi tant d’autres, comme des lieux où des milliers de personnes ont été renvoyées. Il a appelé le CICR à examiner comment il pourrait s’impliquer dans la réinstallation des personnes déplacées dans leurs foyers, ajoutant que le FMM et les dirigeants politiques étaient déjà en première ligne.

  1. Une note d’information a été remise à l’équipe qui a souligné les rôles de la FMM et ses activités humanitaires. Dans son allocution, M. Djalo a remercié le COMFORCE pour le mémoire qui leur a été remis et a félicité la FMM pour ses succès dans sa lutte contre le terrorisme. Il a parlé des mandats du CICR qui incluent la protection de la population civile, le soutien aux victimes des conflits, la sensibilisation des agences de sécurité sur les lois internationales des droits de l’homme, entre autres. Il a demandé que les forces de sécurité contacte les proches des personnes arrêtées car la famille serait inquiète. Il a en outre déclaré que le CICR ne remplace pas un gouvernement, mais qu’il mène plutôt des dialogues de manière constructive pour mettre fin au conflit. Il y a eu une session interactive où les zones d’ombres ont été dégagées et par la suite, un échange de souvenirs. Une photo de groupe a été prise qui a marqué la fin d’une visite sans accroc. Photos jointes.

BENN Raphaël,
Capitaine,
Adjoint CMPIO,
QG FMM,
N’DJAMENA, le 23 août 2022.

Leave A Reply

X