LE COMFORCE FMM ASSISTE A LA RETRAITE CONJOINTE DE LA CBLT ET DE LA STRATEGIE REGIONALE DE STABILISATION.

  • Home
  • Uncategorized
  • LE COMFORCE FMM ASSISTE A LA RETRAITE CONJOINTE DE LA CBLT ET DE LA STRATEGIE REGIONALE DE STABILISATION.

Le Général de Division AK Ibrahim, COMFORCE de la FMM, accompagné du Chef J9, Col Marc Houndji et du Conseiller de Police, Commissaire de Police Assistant, AA Mohammed ont assisté à la retraite conjointe de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et de la Stratégie Régionale de Stabilisation (SRS) qui s’est tenue le 17 février 22 à Mara près de N’djamena. L’objectif de cette retraite était de permettre des discussions et une analyse des liens entre les programmes, les projets et les activités, d’améliorer la coordination et le travail d’équipe entre les structures de la CBLT et de créer une compréhension commune des différents domaines de travail.
Dans son discours d’ouverture, le COMFORCE a remercié les organisateurs de la retraite pour l’opportunité créée de s’engager avec les différentes parties prenantes et de construire des relations plus larges à différents niveaux. Il a également remercié le secrétariat du SRS pour son soutien et sa collaboration extraordinaires et pour avoir toujours exploré les possibilités et les canaux permettant d’apporter un soutien à la FMM.

Le général Ibrahim a souligné que la guerre contre le terrorisme ne peut être gagnée par des actions militaires seules, mais par une approche multidimensionnelle impliquant toutes les parties prenantes jouant leur rôle professionnel. Il a souligné certaines des activités clés qui ont donné des résultats positifs en 2021, comme le dialogue civilo-militaire qui a été facilité par des actions médicales financées par le gouvernement britannique. “Cet effort louable a permis de renforcer les relations entre la FMM et les communautés affectées et d’attirer d’autres soutiens pour la mise en œuvre éventuelle de certains projets à impact rapide”, a-t-il déclaré.

Le COMFORCE les a ensuite assurés de la volonté, du soutien et de l’engagement de la FMM à renforcer la pression militaire en plus des activités non cinétiques pour décimer davantage les insurgés. Il a ajouté que la FMM est prête à soutenir les projets et programmes des partenaires internes et externes visant à améliorer les moyens de subsistance de la population locale.


Ensuite, il y a eu une présentation qui a donné un aperçu de la situation actuelle dans la région du Bassin du Lac Tchad en examinant la situation actuelle au sein de la faction JAS des groupes terroristes BH/ISWAP qui comprend la mort des principaux dirigeants et la reddition de nombreux membres, y compris leurs familles, la relocalisation actuelle des personnes déplacées dans leurs maisons ancestrales, le retour progressif à la normale dans certaines parties de la région, entre autres. La présentation a été suivie d’une session interactive pour permettre aux participants de poser des questions non seulement au chercheur principal, mais aussi au COMFORCE et à d’autres invités spéciaux. Certaines questions critiques concernant le rôle de la police civile dans la guerre, entre autres, ont été soulevées et répondues de manière appropriée. La retraite a été un succès et le COMFORCE est depuis retourné à son QG à N’djamena.

Leave A Reply

X