L’équipe d’appui à la mission de l’Union africaine (EAM-UA) de la Force Multinationale Mixte (FMM) a récemment organisé un atelier pour sensibiliser la composante militaire de la FMM à la stratégie régionale pour la stabilisation, le rétablissement et la résilience dans les zones touchées par Boko Haram du Bassin du lac Tchad.

Déclarant l’atelier ouvert, le Commandant en Second de la Force, le Général de Brigade Seydou BADJE, a félicité EAM-UA pour son initiative de partage d’informations sur la stratégie de stabilisation et a appelé à plus d’attention sur les piliers de la sécurité et des droits humains, humanitaire et désarmement (DDR). Il a ajouté que la validation de la stratégie constituait un pas en avant vers la réalisation du mandat de la Force et que la FMM ne ménagera aucun effort pour empêcher les terroristes de Boko Haram d’entraver la mise en œuvre de cette stratégie.

Soulignant les objectifs de l’atelier, le coordonnateur de l’EAM-UA, Mahamane ABDOU, a souligné que l’atelier fait partie de la stratégie et vise à établir une approche et un cadre communs pour toutes les parties prenantes dans le passage effectif de la stabilisation à la relance du développement dans le bassin du lac Tchad.

L’atelier de sensibilisation visait à imprégner les officiers d’état-major sur les questions soulevées dans la stratégie, en particulier dans les domaines relevant du mandat de la FMM. L’atelier a également fourni une plate-forme d’échange d’idées sur le contenu de cette stratégie, afin de créer une synergie entre la FMM et la composante civile.

Il convient de noter que cette stratégie est conforme à la résolution 2349 du Conseil de sécurité des Nations Unies et vise à faciliter la transition entre un engagement militaire actif pour s’attaquer aux causes profondes de la crise et à rationaliser les diverses initiatives de stabilisation dans les zones touchées par Boko Haram.