Le Ministre  des Affaires Etrangères du Japon,  M. Masahisia Sato, s’est récemment rendu au siège de la Force Multinationale Mixte. S’exprimant à cette occasion, M. Sato a déclaré qu’il se trouvait à l’Etat-major de le FMM pour se renseigner sur les activités et les efforts de la Force face au terrorisme de Boko Haram dans le Bassin du Lac Tchad. Dans un exposé, le  représentant du  Commandant de la Force, le Chef d’Etat-major de la FMM, le Capitaine  de Vaisseau Tchepda Djia Rolland, a informé M. Sato de la menace, des progrès réalisés jusqu’à présent par la FMM et des difficultés rencontrées dans les opérations de contre-insurrection. Le Capitaine de Vaisseau Djia a déclaré que la FMM apprécierait l’intervention du gouvernement Japonais dans les domaines de l’équipement contre les engins explosifs improvisés et des plates-formes amphibies. Répondant, M. Sato a noté que le Japon en vertu de leur constitution pacifiste ne peut pas aider la FMM avec l’équipement de combat. Il a cependant assuré qu’une assistance pourrait venir pendant le Programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Il a également promis une assistance à la composante police de le FMM.