[fusion_builder_container hundred_percent=”no” hundred_percent_height=”no” hundred_percent_height_scroll=”no” hundred_percent_height_center_content=”yes” equal_height_columns=”no” menu_anchor=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” class=”” id=”” background_color=”” background_image=”” background_position=”center center” background_repeat=”no-repeat” fade=”no” background_parallax=”none” enable_mobile=”no” parallax_speed=”0.3″ video_mp4=”” video_webm=”” video_ogv=”” video_url=”” video_aspect_ratio=”16:9″ video_loop=”yes” video_mute=”yes” video_preview_image=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” margin_top=”” margin_bottom=”” padding_top=”” padding_right=”” padding_bottom=”” padding_left=””][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ spacing=”” center_content=”no” link=”” target=”_self” min_height=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” class=”” id=”” background_color=”” background_image=”” background_position=”left top” background_repeat=”no-repeat” hover_type=”none” border_size=”0″ border_color=”” border_style=”solid” border_position=”all” padding=”undefined” dimension_margin=”undefined” animation_type=”” animation_direction=”left” animation_speed=”0.3″ animation_offset=”” last=”no”][fusion_text columns=”” column_min_width=”” column_spacing=”” rule_style=”default” rule_size=”” rule_color=”” class=”” id=””]Le Commandant de la Force Multinationale Mixte (FMM), le Général de Division Lucky Irabor, a récemment informé les médias et les partenaires stratégiques à N’Djamena, au Tchad, et fait le point sur les opérations offensives en cours dans le Bassin du Lac Tchad.

S’exprimant à cette occasion, le Général de Division Irabor a observé que le terrorisme de Boko Haram, comme d’autres conflits similaires, crée des situations d’urgence complexes qui attirent des interventions humanitaires, militaires et autres. Il a ajouté que pour que ces interventions réussissent, il est impératif que les acteurs responsables partagent et diffusent l’information. Ce qu’il a noté était la raison d’être de l’effort de la FMM pour fournir des informations régulièrement sur  ses activités.

Poursuivant, le Commandant de la Force a noté que le mandat de la FMM lui confère entre autres la responsabilité de «créer un environnement sûr dans les zones touchées par les activités terroristes de Boko Haram et d’autres groupes, afin de réduire la violence de manière significative en respectant le Droit International “. Il a ajouté que l’opération en cours est dans l’esprit du mandat.

Le Général de Division Irabor a révélé que l’Opération AMNI FAKAT devait consolider les acquis de l’opération RUWAN KADA qui s’est déroulée entre janvier et juin 2017. Le Commandant de la Force a informé l’auditoire que l’opération en cours qui a été lancée le 5 avril 2018 enregistre déjà les succès opérationnels. Le Commandant de la Force a énuméré les pertes humaines et matérielles infligées aux terroristes de Boko Haram par la Force Multinationale comme suit;

59 tués au combat;

5 terroristes capturés;

6 camions de combat détruits;

3 kamikazes tués;

3 engins explosifs improvisés embarqués dans un véhicule (VBIED) détruits;

Un canon d’artillerie de 122mm et son Prime Mover capturés;

1 chacun des mortiers et bombes de 81 mm et 82 mm capturés;

Réservoir de carburant, magasins d’alimentation et plates-formes de communication détruits;

Plusieurs motos détruites;

Gashigar, Arege et Metele nettoyés.

Cependant, le Commandant de la Force a noté que ses forces ont enregistré 22 morts au combat, 75 blessés, un char Scorpion et un camion chacun endommagé. Le Général de Division Irabor a expliqué que le fort taux de pertes de ses troupes était dû à des tirs indirects et à des attaques de terroristes par des engins explosifs improvisés, mais il a assuré que des mesures avaient été prises pour prévenir la récurrence. Le Commandant de la Force a laissé entendre que déjà 50% des troupes blessées ont été évacuées et soignées. Il a assuré le public et les populations des pays de la Commission du Bassin du Lac Tchad de la détermination de la FMM, en collaboration avec les Forces Nationales, à traiter de manière décisive le terrorisme de Boko Haram, comme le poursuit l’opération AMNI FAKAT.

Le Commandant de la Force a remercié les partenaires stratégiques et internationaux, les pays contributeurs de troupes et les autres parties prenantes pour le soutien et l’encouragement accordés jusqu’ici à la Force Multinationale Mixte.[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *